Le projet

À la Vie, à la guerre c’est quoi ?

Au mois de juillet 1914, Antoine Drouot est chef de machine dans une petite imprimerie de Paris, au coeur du Fabourg Saint-Jacques. Il y travaille avec ses deux meilleurs amis, Lucien Ledoux et Jules Chemin.  Tous trois y travaillent la nuit, essentiellement à réaliser le tirage du quotidien L’Intransigeant (ancien quotidien français, édité à Paris, qui a paru de 1880 à 1948). L’annonce de la guerre et la mobilisation du 1er août 1914 viennent bouleverser leur vie. Et celle de bien d’autres…

  • Un roman-série en temps réel.

À la Vie, à la guerre (ou « ALVALG »), c’est une série littéraire qui se déroule jour après jour avec très exactement un siècle d’écart. Ainsi, si vous consultez le post du 25 novembre 2014, vous suivrez l’un des personnages alors que pour lui, nous sommes le 25 novembre 1914. Découvrez les différents protagonistes le lundi, mardi et vendredi de chaque semaine.

Et chaque jeudi, retrouvez un extrait du journal d’Antoine Drouot, soldat fictif mobilisé sur le front qui raconte la semaine qui vient de s’écouler telle qu’il l’a vécue.

  • Une fiction avec la Grande Guerre en toile de fond.

ALVALG est une fiction qui se déroule durant la Grande Guerre. Ce qui veut dire que non, ce n’est pas une série qui ne vous parle que de guerre ! Chaque personnage a ses propres souhaits et intrigues, sa famille et ses amis. Il y a Antoine bien sûr, mais vous suivez aussi Jules, Ludivine, Neville, Sylvain, Jeanne, Klaus, Howard… ils sont militaires ou civils, sur le front ou à des milliers de kilomètres, alliés ou ennemis, mais leurs destins se croisent sans même parfois qu’ils ne le sachent.

ALVALG, c’est l’histoire d’hommes et de femmes ordinaires qui du jour au lendemain, se retrouvent face à une situation extraordinaire.

  • Quand les petites histoires rejoignent la Grande Histoire.

ALVALG est une fiction entièrement basée sur des faits réels. Ainsi, le récit d’Antoine Drouot sur le front au sein du 24e régiment d’infanterie, raconte la véritable histoire de ce régiment, aussi appelé « le régiment de Paris ». L’auteur utilise des documents historiques pour raconter le destin d’un soldat fictif au travers d’une histoire bien réelle. Tout au long d’ALVALG, vous découvrirez la Grande Guerre non pas au travers d’un cours d’histoire, mais à hauteur d’homme. L’occasion d’aborder le conflit autrement et d’apprendre quantité d’anecdotes qui, on l’espère, vous intéresseront !

Saviez-vous que des femmes s’étaient battues sur le front ? Qu’une partie de la Belgique fut noyée et resta plusieurs années sous l’eau ? Que Mata Hari ne fut jamais une grande espionne, bien au contraire ? Qu’il y eut aussi des résistants en 1914 ? Savez-vous ce qu’est un HMAT ?

  • Aucun héros.

Dans ALVALG, personne n’est immortel. Pas même Antoine. Semaine après semaine, suivez le destin de chaque personnage et de celles et ceux qu’ils croisent.

ALVALG raconte l’histoire de ceux qui s’en sont sortis. De ceux qui y ont laissé une part d’eux-même. Mais aussi de tous ceux qui n’en revinrent jamais.

A présent, il ne reste qu’à vous souhaiter une bonne lecture !

Et à croiser les doigts pour votre personnage préféré.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 57 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :